Psychanalyse et science de la complexité

 

Le thème des rapports de la psychanalyse avec les sciences contient plusieurs entrées. Il peut se lire comme celui des relations, à la fois ontologiques et fonctionnelles, entre les objets de la psychanalyse et ceux des autres disciplines scientifiques, qu’il s’agisse des autres sciences humaines, des sciences du vivant, voire des sciences physiques. Il peut aussi se lire comme l’étude de la scientificité de la discipline psychanalytique. Une troisième entrée de ce thème est plus spécifiquement épistémologique.

Sorry, the comment form is closed at this time.

   
 

 A. Potamianou…
La question de ce que peut être la recherche en psychanalyse nous vient – aujourd’hui comme hier – de trois directions. Elle vient :

de ceux qui de l’intérieur ou de l’extérieur du milieu psychanalytique se demandent si la psychanalyse est une science, ou affirment qu’elle ne l’est pas puisque ses données

 

Réflexions rassemblées par G. Haag…
Coordination entre thérapeutes de formation psychanalytique s’occupant du traitement des enfants avec autisme
Le besoin s’en est ressenti dans le contexte actuel de récusation de la psychanalyse pour les psychothérapies en général, et plus encore pour celle des enfants avec autisme en recourant à ce sujet à des extrapolations à

 

Claude Smadja…, août 2005.
Le thème des rapports de la psychanalyse avec les sciences contient plusieurs entrées. Il peut se lire comme celui des relations, à la fois ontologiques et fonctionnelles, entre les objets de la psychanalyse et ceux des autres disciplines scientifiques, qu’il s’agisse des autres sciences humaines, des sciences du vivant, voire

 

 Roger Perron
Ce texte est à paraître sous une forme plus développée,  dans le numéro intitulé: Recherche et psychanalyse, Dans les : Monographies de la Revue Française de Psychanalyse, sous la direction de M. Emmanuelli et R. Perron. Nous remercions l’auteur et les directeurs de ce numéro de nous avoir permis cette publication.…
(Abrégé et

 

Jean-Michel Quinodoz… (Genève)
La théorie du chaos déterministe a éclairé dans un passé récent le fonctionnement de nombreux systèmes complexes, appelés aussi systèmes dynamiques. Cette nouvelle approche a non seulement montré que le désordre d’un système pouvait n’être qu’apparent et qu’un ordre « chaotique » gouvernait des systèmes qu’on croyait jusqu’à présent complètement aléatoires, mais

 

L. Nottale…
Laurent Nottale, physicien, directeur de recherche CNRS, développe sa théorie de la relativité d’échelle : « Il s’agit d’appliquer le principe de relativité, non seulement aux positions et au mouvement, mais aussi aux échelles d’observation. Une telle tentative mène naturellement à une extension de la géométrie spatio-temporelle, par l’introduction d’un espace-temps explicitement dépendant de

 

Pierre Timar…
À partir des travaux de L. Nottale, Pierre Timar propose une réflexion psychanalytique pour mettre en évidence la convergence avec la physique « l’approche du psychisme est d’essayer de comprendre le mouvement psychique comme si on était ” porté ” par lui et non pas “vu” de l’extérieur, autrement dit dans un système

 

François Richard,

À propos de :  Repenser la psychanalyse avec les sciences, Georges Pragier et Sylvie Faure-Pragier, Presses Universitaires de France, 2007, 253 pages.
On attendait avec impatience ce livre sur l’incidence des bouleversements survenus dans les sciences sur l’épistémé de la psychanalyse. Le sujet étant difficile, la démonstration  ne pouvait être que claire. C’est

Société Psychanalytique de Paris
21 rue Daviel – 75013 Paris
E-mail : spp@spp.asso.fr
Tél. : 01 43 29 66 70

© 2013 Société Psychanalytique de Paris
Responsable de la publication : Vassilis Kapsambelis
Directeur de publication : Denys Ribas