© Société Psychanalytique de Paris

La psychosomatique – juin 2017

Auteur(s) :
Mots clés :

La psychosomatique – juin 2017



La psychosomatique

Sous la direction de
Felice Nayrou, Gérard Szwec
Auteurs
Claude Smadja, Christophe Dejours, Michel de M’Uzan, Michel Fain, Christian Delourmel, Félicie Nayrou, Gilbert Diatkine, Michel Ody, Gérard Szwec, Marina Papageorgiou, Philippe Jaeger, Marie Sirjacq, Jean Gosset et Pierre Marty
Accéder à la page de la publication sur le site des PUF
Résumé

Le courant de pensée psychanalytique né il y a une cinquantaine d’années avec l’École de Paris de psychosomatique n’a eu de cesse de se développer au cours de son histoire. Cet ouvrage examine l’évolution de ces théorisations depuis les travaux des pionniers qu’ont été Pierre Marty, Michel Fain et Michel de M’Uzan, jusqu’aux avancées théorico-cliniques contemporaines. Comment ont évolué, ces dernières années, les conceptions théoriques sur la psychosomatique, après les débats qui les ont mises au travail vis-à-vis de la théorie freudienne ? Quels sont les autres points de vue qui peuvent être mis en perspective avec les développements des psychosomaticiens ? Quels sont les développements récents des théorisations psychosomatiques ? Et dans quels champs ces théorisations peuvent-elles constituer des apports nouveaux ? Telles sont les questions ici traitées.

Félicie Nayrou est psychanalyste membre de la Société psychanalytique de Paris et psychosomaticienne membre titulaire de l’association Institut de psychosomatique Pierre Marty. Directrice adjointe de la collection « Monographies et débats de psychanalyse » et membre du comité de rédaction de la Revue française de Psychosomatique.

Gérard Szwec est psychanalyste membre titulaire formateur de la Société psychanalytique de Paris et président de l’association Institut de psychosomatique Pierre Marty. Ex-directeur médical du Centre de psychosomatique de l’enfant Léon Kreisler du département Institut de psychosomatique de l’Association de santé mentale du 13e arrondissement de Paris, il est également cofondateur de la Revue française de psychosomatique qu’il a dirigée. Il est notamment l’auteur de « Galériens volontaires » (Puf).


Destins de la libido – Juin 2016

Auteur(s) :
Mots clés :

Destins de la libido – Juin 2016



Destins de la libido - PUF

Sous la direction de
Hélène Parat, Jacques Angelergues, Michèle Emmanuelli
Auteurs
Bernard Brusset, Christian Delourmel, Colette Combe, Dominique Bourdin, Hélène Parat, Jacques Angelergues, Michel Ody, Michèle Emmanuelli, Otto FENICHEL, Thierry Bokanowski
Résumé

Oral, anal, phallique, génital… : ces qualificatifs souvent employés sont initialement liés à la théorie freudienne du développement libidinal, mais cette dernière semble « passée de mode »… La libido, cette énergie psychique de la pulsion sexuelle, et ses destins n’intéresseraient-ils plus les psychanalystes ? Les destins de la libido restent pourtant au cœur de la clinique d’aujourd’hui et l’oralité, l’analité, entre autres organisations libidinales, désignent des champs que parcourt toute la complexité des conflits pulsionnels, quelles que soient les pathologies.
S’attacher à la question des organisations libidinales, c’est tenir pour pivot de la psychanalyse le concept de « psychosexualité ». La théorie du développement libidinal a le mérite d’ancrer le psychisme dans le corps, le corps pulsionnel, le corps érogène. Freud pouvait écrire : « La reconnaissance des pulsions partielles sexuelles, des zones érogènes et de l’extension ainsi conquise du concept de “fonction sexuelle” par opposition à celui plus restreint de “fonction génitale”, est une question de vie ou de mort pour la psychanalyse. »

Sommaire

Jacques Angelergues, Michèle Emmanuelli, Hélène Parat
« Les destins de la libido : oralité, analité, phallicité, génitalité »

Dominique Bourdin
« Transformations et organisations »

Michel Ody
« Quelques réflexions sur les destins de la libido et l’enfant »

Colette Combe
« Libido, oralité et transformations »

Christian Delourmel
« Rapports entre analité, sadisme et destructivité »

Thierry Bokanowski
« Le phallique et le génital »

Otto Fenichel
« La préhistoire prégénitale du complexe d’Œdipe »

Sylvie Pons-Nicolas
« De la chrysalide au papillon. D’après l’œuvre de Béla Grunberger »

Bernard Brusset
« De l’excitation à l’amour : la pulsion dont l’objet »

Hélène Parat
Bibliographie générale

Caractéristiques

Lien BSF
Prix : 29€
Importance : 185 pages
ISBN : 978-2-13-062923-8
Acheter sur le site des PUF


L’interprétation – novembre 2012

Auteur(s) :
Mots clés :

L’interprétation – novembre 2012



L'interprétation

Sous la direction de
Bernard Chervet, Josiane Chambrier-Slama, Sabina Lambertucci-Mann
Auteurs
Christine Saint Paul Laffont, Claude Smadja, Gérard Bayle, Jean-Louis Baldacci, Jean-Luc Donnet, Jean-Pierre Lefebvre, Julia Kristeva, Laurent-Danon Boileau, Michel Ody
Résumé

 

L’interprétation est l’instrument technique par excellence des traitements psychanalytiques. Sa formulation, son objet, sa temporalité sont une préoccupation constante des analystes du fait que de nombreux facteurs s’opposent à son efficacité. 

Mais l’interprétation est d’abord une opération psychique qui relève de la pensée commune, de la causalité, du rêve, de la théorisation. Une telle présence au sein de la pensée humaine souligne sa fonction psychique essentielle et impose de faire un détour par l’herméneutique, la traduction, la musique, l’art. Du point de vue de la pulsion, il n’y a pas d’acte mental qui ne soit une interprétation. Dans tous les cas, il s’agit d’interpréter des motions inconscientes, de les dissimuler de façon à les faire entendre. La psychanalyse a pour visée de les formuler, d’où une déception qui s’élève contre l’interprétation psychanalytique.

Sommaire

Bernard Chervet – « Donner paroles »

Jean-Pierre Lefebvre – Interpréter pour traduire, traduire pour interpréter

Les conditions premières de l’interprétation

Michel Ody – Interprétations symboliques, symbolisantes
Claude Smadja – L’usage de l’expression dramatique dans l’interprétation
Jean-Louis Baldacci – « Dès le début, … l’interprétation »

Quand l’interprétation prend corps

Laurent Danon-Boileau – L’interprétation et ses formes
Gérard Bayle – Les élans du chœur
Christine Saint-Paul-Laffont – De ce que l’on tait à ce que l’on dit… En amont de l’énonciation, la construction

L’interprétation, ses visées, ses destins

Jean-Luc Donnet – Freud et l’usage interprétatif du transfert
Julia Kristeva – La chair des mots
Bernard Chervet – Interprétation, scansion et déception. Note sur la stratégie de l’interprétation


La psychanalyse et la réflexivité

Auteur(s) :
Mots clés :

page 1 | 1

https://www.spp.asso.fr/livre_auteur/michel-ody/