Société Psychanalytique de Paris

image_pdfimage_print

Paul-Claude Racamier – L’incestuel et Les deuils

Dans cette séquence vidéo, Paul-Claude Racamier répond à Michel Hanus, en 1994, dans le contexte du Colloque du Collège de Psychanalyse Groupale et Familiale relatif au thème du deuil.

Paul-Claude Racamier insiste sur la notion de travail de deuil qu’il réfère à Freud, processus de désinvestissement et de réinvestissement, lambeau par lambeau, de façon dynamique et progressive. Il l’entend dans un sens élargi : il ne s’agit pas que du deuil de l’objet mais du deuil au sens large : deuil de l’unisson narcissique premier avec la mère, mais aussi deuil des illusions, des petites et des grandes, renoncements, perte de la toute-puissance, …

Voici la définition qu’il donnait du deuil originaire : pour l’enfant, deuil de la relation d’unisson premier avec la mère, ouverture vers le désenchantement, la désidéalisation de la mère omnipotente, pour la découvrir en tant qu’entité distincte de lui.