Société Psychanalytique de Paris


Les 28 et 29 septembre 1918 se tient à Budapest le 5èmecongrès international de psychanalyse. Freud y présente une communication sur « Les voies nouvelles de la thérapeutique psychanalytique ». Il constate que la psychanalyse dans la forme classique de sa méthode ne convient pas à certaines catégories de patients, mais qu’il est possible d’imaginer des procédés mélangeant l’ « or pur » de la psychanalyse au « cuivre » d’autres méthodes, afin d’inventer des psychothérapies – et plus largement, des cadres d’exercice – qui pourraient accueillir, et apporter une aide appréciable, à ces patients. En un siècle, l’élargissement du champ des indications, la prise en charge de jeunes patients, éventuellement de leur famille, ont conduit à une diversification de la psychanalyse. Un certain nombre de ces « extensions de la psychanalyse » ont été ici recensées. Leur présentation comporte un bref historique, une description de leurs concepts originaux, ainsi qu’un aperçu de leur pratique. Constituant une introduction, ces textes écrits dans les années 2000 sont agrémentés d’une sélection bibliographique permettant de compléter éventuellement cette lecture. Certains d’entre eux ont été actualisés.

EnregistrerEnregistrer

Le dispositif et la technique devenus classiques en psychanalyse ont été établis progressivement par Freud après qu’il eut renoncé à l’hypnose et à la suggestion. Dès les années 1920-1930, diverses pratiques ont été utilisées par tâtonnements...
Au sein de toutes les pratiques analytiques, le psychodrame connaît une place croissante. Cette activité est passée de la recherche confidentielle à des applications thérapeutiques bien implantées en institution de soins en pratique libérale
Les thérapies psychanalytiques du couple visent à rétablir la communication à l’intérieur du couple, à favoriser la figuration et la mise en fantasme au détriment de l’agir, à interpréter les transferts dans une perspective groupale. Elles tendent à permettre aux partenaires du couple de mieux vivre ensemble ou bien de se séparer.
La psychanalyse d’enfant est une réalisation de la méthode psychanalytique dans une situation clinique qui a ses spécificités. Chaque situation psychanalytique demeure pour autant unique. Avec l’enfant, c’est la technique par le jeu et ses conséquences qui est spécifique.
L'autisme infantile, dont la description inaugurale par Kanner en 1942 définit un trouble affectif de la communication et de la relation tout en soulignant la conservation de l'intelligence, a été l'objet de controverses passionnées au sujet, principalement, de son origine et de son traitement.
C’est moins l’adolescence en tant que telle qui, pour Freud (1905), constitue un repère essentiel que les « transformations de la puberté » où la pulsion sexuelle, jusqu’alors essentiellement autoérotique, va découvrir l’objet sexuel, sous le primat de la génitalité...
Le terme « agirs » est employé ici dans le même sens que « actings » ou « passages à l’acte », soit une substitution de la pensée par l’acte. Une confusion a toujours existé entre l’action, ou mise en acte de la pensée et réalisation d’un acte pour remplacer le travail de mentalisation.
La psychosomatique est un nouveau regard sur l’homme malade et participe de ce fait à l’histoire de la médecine. Depuis ses origines la médecine s’est construite selon différents courants conceptuels au sein desquels la vie de l’esprit a pris une place plus ou moins importante.