Société Psychanalytique de Paris

image_pdfimage_print

Visages de femmes, visages de mères au singulier pluriel

Je vous propose de nous intéresser aux femmes et aux mères en exil, sans oublier ni les femmes, ni les mères. Nous allons ensemble chercher à percevoir et à comprendre les vacillements des êtres en situation transculturelle et à leur rencontre avec des professionnels qui s’occupent eux et qui veulent le faire le mieux possible.