Société Psychanalytique de Paris

image_pdfimage_print

Travail du négatif, silence et élaboration

« Le silence n’a finalement de sens que s’il se met au service du processus analytique et, en définitive, de l’interprétation ». Dans toute cure, le développement du processus analytique est rythmé, tant du côté du patient que du côté de l’analyste, par des silences de qualités et de significations différentes. Soutenir la verbalisation et l’élaboration … Lire la suite