© Société Psychanalytique de Paris

Planète en détresse : fantasmes et réalités

Auteur(s) :
Mots clés :

Accueil » Débats en psychanalyse et éditions SPP » Débats en psychanalyse
Les volumes des Débats en psychnalyse sont disponibles sur le site des PUF : www.puf.com/Collections/Débats_en_psychanalyse

Planète en détresse : fantasmes et réalités



Débats en psychanalyse Planète en détresse

Sous la direction de
Dominique Bourdin et Dominique Tabone Weil
Auteurs
Catherine Bruni, Jean-Baptiste Dethieux, Luc Magnenat, Amélie de Cazanove, Anne MAUPAS, Jérôme Glas, Martine Girard, Rémy Puyuelo, Sigmund Freud
Acheter la publication sur le site des PUF

Date de parution : janvier 2022

Résumé

Chacun à sa façon et suivant des axes différents, les auteurs se demandent si la fin du monde projetée n’est pas une fin du monde qui a déjà eu lieu dans l’histoire de chacun, et dont il faudrait retrouver les racines infantiles. Fin d’un monde en rapport avec les traumas archaïques et les défaillances de l’environnement primaire et/ou avec les avatars de l’Œdipe, effondrement qui n’a pas pu être pensé et intégré et que les êtres humains chercheraient inconsciemment à retrouver/reproduire dans le futur à travers des actes, des fantasmes et des prises de position, dont l’antagonisme apparent pourrait bien se référer à ces mêmes sources.

Penser le désastre, entre autres avec les outils de la psychanalyse, pourrait bien être un abri qui, s’il n’empêche pas de mourir, permet de continuer à vivre.

Sommaire

Introduction
D. Bourdin et D. Tabone Weil Texte Historique : S. Freud [1915] Éphémère destinée Résultats, idées, problèmes I Paris, Puf, p. 233-236.
Une crise radicale aux multiples aspects
Jérôme Glas L’investissement massif de la décroissance écologique, un avatar inconscient de la jouissance dans le dépouillement et la castration
Rémy Puyuelo Noé et ses espaces de vie par temps de pandémie
Anne Maupas L’animal en soi(t)
Martine Girard Pour un usage pondéré de « La crainte de l’effondrement »
Effondrement et fin du monde
Catherine Bruni et Jean-Baptiste Dethieux Penser la fin du monde
Luc Magnenat Nous ne savions pas que nous étions riches
Amélie de Cazanove Entre fin du monde et fin d’un monde, un espace intermédiaire ?
Dominique Tabone Weil Variations sur la crise environnementale : entendre l’entrecroisement des thèmes, du fantasme à la réalité

Caractéristiques

ISBN : 978-2-13-082732-0
Nombre de pages : 216 
Prix : 20 €

 

Lien PUF https://www.puf.com/content/Planète_en_détresse_%3A_fantasmes_et_réalités


Marie-Laure Léandri et Anne Maupas (dir), L’enfant traumatisé : sortir de l’urgence ?

Auteur(s) : Simone Korff-Sausse
Mots clés :

Pas moins de quatorze chapitres dans cet ouvrage pour aborder la question du traumatisme chez l’enfant. Quatorze chapitres, quatorze approches et thématiques différentes. C’est dire qu’il s’agit d’un ouvrage complet et diversifié. Les auteures qui ont rassemblé ces textes, Marie-Laure Léandri et Anne Maupas, posent elles-mêmes la question : « Encore un livre sur le traumatisme ? » Mais le contenu justifie l’entreprise. Tant le traumatisme a toujours été et est toujours, encore plus à l’heure actuelle, au centre de la pensée psychanalytique.

L’ouvrage démarre par des réflexions théoriques, avec Freud (Marie-Laure Léandri), Ferenczi (Thierry Bokanowski), l’approche groupale des traumatismes collectifs (Philippe Robert) et les potentialités traumatiques liées aux nouvelles pratiques de la péri-natalité (Sarah Bydlovwski).

Puis le lecteur plonge dans la clinique avec des cas au long terme, rapportés dans tous leurs détails (Eva, bébé maltraitée de huit mois, suivie jusqu’à vingt ans avec Jacques Angelergues, Léa, adoptée, en thérapie de neuf à vingt ans avec Brigitte Bernion, six ans de psychothérapie de Gael avec Mathilde Girard, la petite Anne qui subit une opération nécessitée par un handicap de Gabrielle Viennet). Maria Bedos observe les effets du traumatisme sur le langage de l’enfant. Pierre Denis parle de la disqualification de la pensée afin d’éviter les excitations traumatiques.

Christine Garneau et Geneviève Welsh rapportent des cas et des situations d’équipe après l’attentat de Nice, car ces histoires cliniques mobilisent aussi beaucoup les équipes, comme le montrent Corinne Ehrenberg et Philippe Metello. Puis l’ouvrage se termine sur une note littéraire avec Ellroy, Aharon Appelfeld et Perec, commentés par Dominique Deyon.

Les situations de traumatisme évoquées par les différents auteurs sont donc diverses, mais il y a un fil conducteur, celui de l’approche psychanalytique et la question incontournable et jamais résolue de la réalité externe et la réalité psychique. Plusieurs auteurs se demandent si la question du trauma ne risque pas de faire écran à un travail sur la psychosexualité, mais en même temps on sait a quel point la reconnaissance du traumatisme réel est une nécessité, faute de quoi l’enfant est confronté au « désaveu » dont Ferenczi a montré les effets destructeurs. Les constructions post-traumatiques sont en même temps productrices de symptômes, mais aussi gardiennes de vie et donc source de créativité.

 

Simone Korff Sausse


Crises et ruptures

Auteur(s) :
Mots clés :

Accueil » Débats en psychanalyse
Les volumes des Débats en psychnalyse sont disponibles sur le site des PUF : www.puf.com/Collections/Débats_en_psychanalyse

Crises et ruptures



Crises et ruptures - Débats en psychanalyse 2019

Sous la direction
collective du comité des Débats en psychanalyse
Auteurs
Jacques Bouhsira, Philippe Robert, Jean-Yves Tamet, Sylvain Missonnier, Christophe Ferveur, Laurent Danon-Boileau, Dominique TABONE-WEIL, Anne MAUPAS, Isabelle Martin-Kamieniak, Béatrice Le François, Laure Bonnefon-Tort
Accéder à la page de la publication sur le site des PUF
Résumé

Quand quelque chose s’interrompt ou s’arrête, ce peut être une rupture sans appel conduisant à la désorganisation de la psyché. Cependant, ce peut être aussi une altération salutaire, source de renouveau dans un organisme autrement condamné à la répétition. Au point qu’on peut se demander si la technique de l’analyse n’a pas pour fonction (ou, à tout le moins, pour effet) de conduire le sujet à une crise. En analyse, la crise serait alors induite par la méthode. À côté des crises inhérentes à la vie de l’individu qui résonnent dans l’espace de la séance, il y aurait celles qui sont propres au déploiement de la cure. Souvent, il est vrai, celles-ci font écho à ce qui advient dans la vie des patients, exigeant alors de l’analyste une réflexion approfondie quant aux enjeux du transfert et du contre-transfert.

Sommaire

Laurent Danon-Boileau, Isabelle Martin-Kamieniak, Introduction : Crise et ruptures

Sylvain Missonnier, Naissance et psychanalyse : crise ou rupture ?

Christophe Ferveur, Le tombeau des regrets, histoires de mues

Jean-Yves Tamet, Changer de sexe, vite, sans trop y penser

Béatrice Le François, Crises en psychosomatique

Jacques Bouhsira, Maladie de Lyme et crises psychiques

Philippe Robert, Crise et transformation des liens

Laure Bonnefon-Tort, Crise du contre-transfert, sentiment de rupture et sadomasochisme

Dominique Tabone-Weil, Paiement des séances manquées : manquement ou manque ?

Anne Maupas, Maladie et mort de l’analyste

Caractéristiques

Lien BSF
Nombre de pages : 176
Code ISBN : 978-2-13-081512-9


La psychanalyse est-elle mortelle ? – juin 2018

Auteur(s) :
Mots clés :


Couverture de La psychanalyse est-elle mortelle ? Débats de la psychanalyse - juin 2018

Sous la direction de
Laure Bonnefon-Tort, Anne Maupas, Dominique Tabone-Weil
Auteurs
Caroline Thompson, Vincent Estellon, Gilbert Diatkine, Dominique TABONE-WEIL, Virginia PICCHI, Christina LINDENMEYER, Charlotte Costantino, Mathilde GIRARD, Anne MAUPAS
Accéder à la page de la publication sur le site des PUF

La collection des PUF « Débats de psychanalyse » présente une nouvelle publication, La psychanalyse est-elle mortelle ?  Sous la direction de Laure Bonnefon-Tort, Anne Maupas, Dominique Tabone-Weil, plusieurs auteurs ont travaillé à partir  de l’argument suivant :

La mort de la psychanalyse a été annoncée dès sa naissance. Une vieille antienne, donc, à ceci près que du temps de Freud elle venait de ses détracteurs, tandis qu’aujourd’hui il arrive qu’on l’entende aussi du côté des psychanalystes eux-mêmes. Est-ce une crainte lucide ? Un espoir ? Un projet ? Un fantasme dépressif, voire hypocondriaque, dont il faudrait analyser la dimension (auto)destructrice ?

Dans cet ouvrage ont été recueillies les réflexions de divers psychanalystes s’interrogeant sur la place possible de la psychanalyse et sur ses capacités transformatives dans un monde en pleine mutation. De l’ensemble de ces textes se dégage l’idée que si l’analyse est selon toute vraisemblance mortelle, elle est bien vivante aujourd’hui, en tant que façon de penser, d’écouter et d’éclairer nos vies et notre monde intérieur, ouvrant toujours un chemin possible vers une façon plus libre, plus heureuse et plus responsable d’être au monde.

Sommaire

Laure BONNEFON-TORT, Anne MAUPAS, Dominique TABONE-WEIL
Introduction. La psychanalyse est-elle mortelle ?

I – CADRE ANALYTIQUE ET MODALITÉS DE LA VIE CONTEMPORAINE : TEMPORALITÉ ET INTÉRIORITÉ

Dominique TABONE-WEIL
Accélération, « (im)patients » contemporains, temps de l’analyse

Virginia PICCHI
Les nouveaux nomades, Œdipe, différence des sexes, castration, scène primitive : comment penser aujourd’hui les grands organisateurs de la vie psychique ?

II – ŒDIPE, DIFFÉRENCE DES SEXES, CASTRATION, SCÈNE PRIMITIVE : COMMENT PENSER AUJOURD’HUI LES GRANDS ORGANISATEURS DE LA VIE PSYCHIQUE ?

Caroline THOMPSON
Mon père c’est ma mère

VINCENT ESTELLON
Mutations sexuelles ? La conquête de la liberté sexuelle

Christina LINDENMEYER
« L’homme est pour ainsi dire devenu une sorte de dieu prothétique »

III – HORS-CADRE ET RÉSISTANCE

Gilbert DIATKINE
La psychanalyse malade de la psychiatrie

Charlotte COSTANTINO
La psychanalyse en institution est-elle morte ?

Mathilde GIRARD
Résistance

Anne MAUPAS
« Vingt ans après », dialogues avec Catherine Chabert et Jean-Louis Baldacci
– Entretien avec Catherine Chabert
– Entretien avec Jean-Louis Baldacci

Caractéristiques

Nombre de pages: 256Numéro d’édition: 1Format 125 x 190 cm

page 1 | 1

https://www.spp.asso.fr/livre_auteur/anne-maupas/