© Société Psychanalytique de Paris

Trois séances par semaine ?

Auteur(s) :
Mots clés :

Accueil » Débats en psychanalyse
Les volumes des Débats en psychnalyse sont disponibles sur le site des PUF : www.puf.com/Collections/Débats_en_psychanalyse

Trois séances par semaine ?



Trois séances Débats en psychanalyse 2019

Sous la direction
Évelyne Chauvet
Auteurs
André Ciavaldini, René Roussillon, Jacques André, Denys Ribas, Jean-Claude Rolland, Paul Denis, Bernard Golse, Julia Kristeva, Françoise Coblence, Gilbert Diatkine, Bernard Bensidoun, Évelyne Chauvet, Elisabeth Birot, Hélène Suarez-Labat, Laurent Danon-Boileau, Évelyne Toussaint
Accéder à la page de la publication sur le site des PUF
Résumé

L’écart se creuse entre la temporalité accélérée du monde d’aujourd’hui et celle de la psychanalyse marquée par l’a-temporalité de l’inconscient.  Mais sont-elles dissociables du point de vue de notre fonctionnement psychique ? Les psychanalystes doivent interroger les enjeux conscients et inconscients de cet écart quand leur opposition empêche leur conflictualisation.

Vivant dans l’instant, dans l’addiction d’une action-excitation constante, le sujet en est-il altéré dans son rapport au temps psychique, à son monde interne, à ses objets et à leur manque ? La technologie contemporaine encourage-t-elle l’illusion d’une maitrise possible du temps et de l’objet ?

Le hors temps psychique, le refoulé, la nécessaire construction des origines, les traces de l’histoire psychique, des souffrances et des traumatismes précoces, trouvent-ils encore un temps et un lieu psychique pour s’inscrire et s’élaborer ? La résistance à la psychanalyse ne trouve-t-elle pas là, un champ royal où se loger ?

Le temps est-il venu pour la psychanalyse d’éclairer ce nouveau « malaise dans la civilisation » ?

Telles sont les thématiques qui seront interrogées et élaborées par les auteurs de cet ouvrage.

Sommaire

Évelyne Chauvet, secrétaire scientifique de la SPP Introduction : La psychanalyse est-elle de notre temps ?

La psychanalyse et son temps

Denys Ribas Le temps de la psychanalyse
Gilbert Diatkine Trois séances ! Mais pourquoi ?

La psychanalyse et l’impatience des temps qui courent

Jacques André Une cure a-temporelle ?
Bernard Bensidoun L’inquiétant accélération du temps
André Ciavaldini Quand l’excitation fait loi
Bernard Golse La fin d’une analyse d’enfant – Une question révolue à défaut d’être résolue

Perdre l’impatience : le temps sensible

Julia Kristeva Perdre l’impatience : le temps sensible

La cure, son temps, son rythme

Paul Denis Introduction
Élisabeth Birot Entre répétition traumatique et principe de plaisir, le rythme
Évelyne Chauvet La cure et son tempo : l’impatience de bon aloi
Hélène Suarez Labat De l’immédiateté à l’intermédiaire : le temps retrouvé

Art et cure : entre lenteur et fulgurance

Françoise Coblence Art et cure : entre lenteur et fulgurance
Laurent Danon Boileau Entre perte de soi et répétition : l’instant créatif
Jean Claude Rolland Le temps en acte
Évelyne Toussaint Art contemporain et temporalités multiples. Comment s’échapper vers le présent

Réflexions conclusives

René Roussillon Un transfert sur l’environnement ?

Caractéristiques

Lien BSF : Lien vers la notice
Nombre de pages : 176
Code ISBN : 978-2-13-081886-1

Prix : 22€

Lien PUF https://www.puf.com/content/3_séances_par_semaine


La psychanalyse est-elle mortelle ? – juin 2018

Auteur(s) :
Mots clés :


Couverture de La psychanalyse est-elle mortelle ? Débats de la psychanalyse - juin 2018

Sous la direction de
Laure Bonnefon-Tort, Anne Maupas, Dominique Tabone-Weil
Auteurs
Caroline Thompson, Vincent Estellon, Gilbert Diatkine, Dominique TABONE-WEIL, Virginia PICCHI, Christina LINDENMEYER, Charlotte Costantino, Mathilde GIRARD, Anne MAUPAS
Accéder à la page de la publication sur le site des PUF

La collection des PUF « Débats de psychanalyse » présente une nouvelle publication, La psychanalyse est-elle mortelle ?  Sous la direction de Laure Bonnefon-Tort, Anne Maupas, Dominique Tabone-Weil, plusieurs auteurs ont travaillé à partir  de l’argument suivant :

La mort de la psychanalyse a été annoncée dès sa naissance. Une vieille antienne, donc, à ceci près que du temps de Freud elle venait de ses détracteurs, tandis qu’aujourd’hui il arrive qu’on l’entende aussi du côté des psychanalystes eux-mêmes. Est-ce une crainte lucide ? Un espoir ? Un projet ? Un fantasme dépressif, voire hypocondriaque, dont il faudrait analyser la dimension (auto)destructrice ?

Dans cet ouvrage ont été recueillies les réflexions de divers psychanalystes s’interrogeant sur la place possible de la psychanalyse et sur ses capacités transformatives dans un monde en pleine mutation. De l’ensemble de ces textes se dégage l’idée que si l’analyse est selon toute vraisemblance mortelle, elle est bien vivante aujourd’hui, en tant que façon de penser, d’écouter et d’éclairer nos vies et notre monde intérieur, ouvrant toujours un chemin possible vers une façon plus libre, plus heureuse et plus responsable d’être au monde.

Sommaire

Laure BONNEFON-TORT, Anne MAUPAS, Dominique TABONE-WEIL
Introduction. La psychanalyse est-elle mortelle ?

I – CADRE ANALYTIQUE ET MODALITÉS DE LA VIE CONTEMPORAINE : TEMPORALITÉ ET INTÉRIORITÉ

Dominique TABONE-WEIL
Accélération, « (im)patients » contemporains, temps de l’analyse

Virginia PICCHI
Les nouveaux nomades, Œdipe, différence des sexes, castration, scène primitive : comment penser aujourd’hui les grands organisateurs de la vie psychique ?

II – ŒDIPE, DIFFÉRENCE DES SEXES, CASTRATION, SCÈNE PRIMITIVE : COMMENT PENSER AUJOURD’HUI LES GRANDS ORGANISATEURS DE LA VIE PSYCHIQUE ?

Caroline THOMPSON
Mon père c’est ma mère

VINCENT ESTELLON
Mutations sexuelles ? La conquête de la liberté sexuelle

Christina LINDENMEYER
« L’homme est pour ainsi dire devenu une sorte de dieu prothétique »

III – HORS-CADRE ET RÉSISTANCE

Gilbert DIATKINE
La psychanalyse malade de la psychiatrie

Charlotte COSTANTINO
La psychanalyse en institution est-elle morte ?

Mathilde GIRARD
Résistance

Anne MAUPAS
« Vingt ans après », dialogues avec Catherine Chabert et Jean-Louis Baldacci
– Entretien avec Catherine Chabert
– Entretien avec Jean-Louis Baldacci

Caractéristiques

Nombre de pages: 256Numéro d’édition: 1Format 125 x 190 cm
Lien PUF https://www.puf.com/content/3_séances_par_semaine


La psychosomatique – juin 2017

Auteur(s) :
Mots clés :

La psychosomatique – juin 2017



La psychosomatique

Sous la direction de
Felice Nayrou, Gérard Szwec
Auteurs
Claude Smadja, Christophe Dejours, Michel de M’Uzan, Michel Fain, Christian Delourmel, Félicie Nayrou, Gilbert Diatkine, Michel Ody, Gérard Szwec, Marina Papageorgiou, Philippe Jaeger, Marie Sirjacq, Jean Gosset et Pierre Marty
Accéder à la page de la publication sur le site des PUF
Résumé

Le courant de pensée psychanalytique né il y a une cinquantaine d’années avec l’École de Paris de psychosomatique n’a eu de cesse de se développer au cours de son histoire. Cet ouvrage examine l’évolution de ces théorisations depuis les travaux des pionniers qu’ont été Pierre Marty, Michel Fain et Michel de M’Uzan, jusqu’aux avancées théorico-cliniques contemporaines. Comment ont évolué, ces dernières années, les conceptions théoriques sur la psychosomatique, après les débats qui les ont mises au travail vis-à-vis de la théorie freudienne ? Quels sont les autres points de vue qui peuvent être mis en perspective avec les développements des psychosomaticiens ? Quels sont les développements récents des théorisations psychosomatiques ? Et dans quels champs ces théorisations peuvent-elles constituer des apports nouveaux ? Telles sont les questions ici traitées.

Félicie Nayrou est psychanalyste membre de la Société psychanalytique de Paris et psychosomaticienne membre titulaire de l’association Institut de psychosomatique Pierre Marty. Directrice adjointe de la collection « Monographies et débats de psychanalyse » et membre du comité de rédaction de la Revue française de Psychosomatique.

Gérard Szwec est psychanalyste membre titulaire formateur de la Société psychanalytique de Paris et président de l’association Institut de psychosomatique Pierre Marty. Ex-directeur médical du Centre de psychosomatique de l’enfant Léon Kreisler du département Institut de psychosomatique de l’Association de santé mentale du 13e arrondissement de Paris, il est également cofondateur de la Revue française de psychosomatique qu’il a dirigée. Il est notamment l’auteur de « Galériens volontaires » (Puf).

Lien PUF https://www.puf.com/content/3_séances_par_semaine


Psychanalyse et terrorisme – L’effroi peut-il s’élaborer ?

Auteur(s) :
Mots clés :

Accueil » Débats en psychanalyse
Les volumes des Débats en psychnalyse sont disponibles sur le site des PUF : www.puf.com/Collections/Débats_en_psychanalyse

Psychanalyse et terrorisme – L’effroi peut-il s’élaborer ?




Sous la direction
d’Évelyne Chauvet
Auteurs
René Roussillon, Thierry Bokanowski, Jacques André, Catherine Chabert, Denys Ribas, Julia Kristeva, Jean-Claude Stoloff, Françoise Coblence, Jean-Louis Baldacci, Robert Asséo, Gilbert Diatkine, Évelyne Chauvet, Laurent Danon-Boileau, Isabelle Martin-Kamieniak, Michel Granek, Rachel Rosenblum
Accéder à la page de la publication sur le site des PUF
Résumé

Que peuvent les psychanalystes en des temps de terreur collective, de sidération et d’effroi ? Comment peuvent-il favoriser la sortie du trauma, le retour à une dynamique de vie intérieure qui puisse s’inscrire à nouveau dans le temps partagé et la relation à l’autre ? Depuis 2015, les attentats nous rappellent constamment la nécessité d’une telle réflexion. Pour un psychanalyste, il y a urgence à favoriser la vie psychique, avant tout, malgré tout, à tout prix. Il y a également urgence à saisir le chemin qu’emprunte la perversion des idéaux dans ses déchaînements mortifères.

Sommaire

Évelyne Chauvet La vie psychique, à tout prix
Rachel Rosenblum Si la mort vous effleure
La vie psychique, malgré tout
Thierry Bokanowski L’effroi et la question du traumatisme dans la théorie freudienne
Denys Ribas Survivre, revivre, vivre
Robert Asséo Le temps du trauma
René Roussillon Survivre à l’effroi
Jean-Claude Stoloff Continuer à investir
Redéploiements
Françoise Coblence Le traumatisme, le collectif et l’individuel
Jacques André Les visages
Michel Granek Effroi, sidération, fantasme
Isabelle Martin-Kamieniak Du traitement de l’urgence à la relance de la vie psychique
Amour de la vérité et perversion des idéaux
Jean-Louis Baldacci Le goût de la vie
Catherine Chabert L’imposture
Gilbert Dialtkine La perversion des idéaux et le surmoi
Quelle liberté ?
Julia Kristeva La vie psychique en temps de détresse
Laurent Danon-Boileau Post-scriptum

Caractéristiques

Lien BSF : Lien vers la notice

Nombre de pages: 300Code ISBN: 978-2-13-078696-2 Numéro d’édition: 1Format : 12.5 x 19 cm

Prix : 25€
Lien PUF https://www.puf.com/content/3_séances_par_semaine


La destructivité chez l’enfant – Octobre 2014

Auteur(s) :
Mots clés :

La destructivité chez l’enfant – Octobre 2014



La destructivité chez l'enfant

Sous la direction de
Aline Cohen de Lara, Laurent Danon Boileau
Auteurs
Aline Cohen de Lara, Annette Frejaville, Catherine Chabert, Florian Houssier, Gérard Bayle, Gilbert Diatkine, Jean-Yves Chagnon, Marilyn Corcos, Paul Denis, Philippe Robert, Pierre Delion, Rémy Puyuelo
Résumé

La représentation psychanalytique de l’enfant (et de l’adulte) se fonde sur une reconnaissance de la sexualité infantile. Toutefois, dans cette perspective, si la place de la libido est nettement inscrite, celle de la destructivité est rarement développée. L’objet de cet ouvrage est de préciser ce qu’il en est de la déliaison des pulsions chez l’enfant lorsqu’elle ne conduit pas (ou pas uniquement) à un simple retour de l’excitation. Dans ces périodes de vie où l’après coup pubertaire n’a pas encore pu opérer de réorganisation psychique, comment penser ces aménagements défensifs face à une pulsionnalité difficilement prise en charge par les processus secondaires ? Quelle distinction convient-il de faire entre la cruauté infantile décrite par Freud et les recours aux actes agressifs qui constituent l’une des modalités d’expression d’une souffrance psychique parfois déniée ? Le propos de l’ouvrage est au fond de préciser les effets de la destructivité spécifique à l’enfant sur le devenir de sa psyché et d’envisager les  modalités de prise en charge, thérapeutiques, éducatives, judiciaires et sociales qui peuvent  s’établir utilement dans le respect tant de l’individu que du groupe.

Sommaire

Aline Cohen de Lara et Laurent Danon-Boileau
La destructivité chez l’enfant

 

Catherine Chabert
Figures de la destructivité dans les cures d’adultes

 

Paul Denis
Emprise et destructivité

 

Rémy Puyuelo
L’enfant souffre-douleur, entre tendresse et cruauté

 

Annette Fréjaville
Les spirales destructrices enfants – parents

 

Jean-Yves Chagnon et Florian Houssier
La justice des mineurs et son évolution contemporaine

 

Gilbert Diatkine
Le poids de la sanction et la mise en place de la tiercéité

 

Pierre Delion
Destructivité chez l’enfant et clinique institutionnelle

 

Philippe Robert
Pour une contenance groupale

 

Gérard Bayle
La haine faute de mieux

 

Aline Cohen de Lara
Supporter la destructivité

 

Marilyn Corcos
Transformer la destructivité dans la cure d’enfants

 

Aline Cohen de Lara et Laurent Danon-Boileau
Bibliographie générale

Lien PUF https://www.puf.com/content/3_séances_par_semaine


La psychanalyse et la réflexivité

Auteur(s) :
Mots clés :

Lien PUF https://www.puf.com/content/3_séances_par_semaine

page 1 | 1

https://www.spp.asso.fr/livre_auteur/gilbert-diatkine/