Société Psychanalytique de Paris

image_pdfimage_print

Familles

« Je suis rien j’inexiste dit-il. Mon esprit est tué ». Avec ce texte court et intense, écrit dans une langue directe, au rasoir, et dont on entend les achoppements, Lydie Salvayre nous plonge dans un huis clos étouffant, celui d’un jeune homme schizophrène et de ses deux parents. Elle fait du lecteur l’observateur fasciné ou horrifié … Lire la suite