© Société Psychanalytique de Paris

Penser les limites – Écrits en l’honneur d’André Green

Auteur(s) :
Mots clés :

Il convient d’abord de souligner la très remarquable introduction de César Botella qui réussit à suivre l’évolution de l’œuvre de Green tout au long de sa longue carrière et parvient à traduire de façon à la fois claire, distanciée et admirative les grandes lignes de sa pensée si complexe.

Livre-hommage offert à André Green Penser les limites est une publication exceptionnelle qui échappe à l’hagiographie. Elle rassemble 75 articles d’auteurs différents, venus d’horizons variés dont 53 psychanalystes de nombreux pays. Si tous font état de leur connaissance de l’œuvre de Green, ils développent chacun leur pensée originale et demeurent avant tout fidèles à l’énoncé : « penser les limites ». Celles-ci, butoir qui arrête, sont aussi incitation à vouloir les franchir, indissociables alors de l’aphorisme : « jusqu’où peut –on aller trop loin ? ». Question récurrente de toute vie. Question centrale pour la psychanalyse aujourd’hui. Née à l’aube de ce siècle de découvertes et de changements accélérés, contrainte d’affronter constamment les conséquences psychiques qui s’ensuivent, elle se doit d’innover sans perdre son identité, c’est à dire le corpus des découvertes princeps de son créateur.

Tous les auteurs ici développent leur propre pensée et suivent leur chemin, et c’est bien ce qui fait la richesse de cet ouvrage. Mais tous aussi s’accordent à reconnaître l’exemplarité du parcours d’André Green, parcours à la fois novateur et fidèle. Sa recherche débouche sur des concepts nouveaux qui ouvrent à des champs théoriques et techniques à explorer et à développer, tout en respectant l’œuvre de Freud. Accepter les limites ne bouche pas l’horizon ; cela permet seulement d’aller plus loin sans se perdre.

page 1 | 1

https://www.spp.asso.fr/livre_sous_la_dir/cesar-botella/