© Société Psychanalytique de Paris

Lou Andreas Salomé

Auteur(s) :
Mots clés :

Cette biographie relate les différentes étapes de la vie d’une femme ayant défendu tout au long de sa vie le féminisme et la culture de l’âme,  l’aventure de l’esprit.

L’auteur nous plonge tout simplement au plus près de la vie de Lou, de l’évolution de sa pensée.

Trois rencontres décisives vont l’influencer :

–      à 20 ans, elle rencontre Nietzsche et Paul Rée et prône une vie commune consacrée aux études et à la réflexion.

Nietzsche va l’initier à sa philosophie à la fois aride et passionnante.

Elle formera avec Paul Rée un « couple » faisant songer à l’idéal sentimental du XVIIIème siècle et aux rites de sublimation exigés par l’amour courtois, le regret de l’échec d’une amitié idéale parcourt longtemps les pages de son autobiographie.

–      à 30 ans, l’amour qui la lie à Rainer Maria Rilke lui dévoile un des univers poétiques les plus intenses de son temps, mais aussi les abîmes de l’inquiétude de l’âme et de la création.

–      à 40 ans, elle fait la connaissance en Suède du Dr Poul Bjerre.

C’est avec lui qu’elle se rendra au troisième congrès international de Psychanalyse qui a lieu à Weimar. C’est le premier congrès public, en 1911. A cette époque, la psychanalyse s’est institutionnalisée et a acquis une dimension internationale.

Un an après elle écrit à Freud: « depuis qu’en automne dernier j’ai pu assister au congrès de Weimar, la psychanalyse me hante sans cesse et plus je m’y plonge, plus elle me retient ».

Intellectuelle par essence, femme de lettres cette rencontre avec Freud sera pour elle le point de départ vers sa nouvelle évolution, la pratique de la psychanalyse.

Ainsi, chez Lou, un certain nombre de notions ont anticipé la psychanalyse et trouvé leur systématisation conceptuelle en elle.

Elle a accordé une importance centrale à la signification des rêves et aux déterminismes de l’enfance. Elle s’intéressera intuitivement au masochisme et à la question d’une bisexualité originaire chez tout individu. En s’opposant à Freud, elle défendra le primat absolu de la pulsion de vie sur la pulsion de mort.

Cette biographie nous permet de partager  une vie riche de rencontre et de passions.

page 1 | 1

https://www.spp.asso.fr/publication_cdl/lou-andreas-salome/