Société Psychanalytique de Paris

image_pdfimage_print

Débat sur la proposition de René Roussillon

J’interviens en tant que non psychanalyste, un peu perdu par ce vocabulaire ! Il se peut d’ailleurs que je réagisse à côté de la question… Mais voilà les réflexions que ce texte a suscitées. Le concept de masochisme me renvoie à la question de la souffrance de vivre en général… Cette tension qui s’installe progressivement vers l’étape de l’âge dit “adulte”, tension entre “monde extérieur ” et “monde intérieur”.

Deux propositions sur le concept du masochisme

L’auteur interroge l’unicité du vocable de masochisme qui désigne des organisations, fonctions et modes de fonctionnement psychique très différents, du masochisme assurant le bon fonctionnement du moi en permettant de tolérer une certaine quantité de tension, jusqu’au masochisme pervers. Il questionne également la réalité d’une entité sadomasochiste en référence aux écrits de Deleuze différenciant radicalement le monde du sadique et celui du masochiste qui ne se correspondent pas.

Face à face, corps à corps

Cette conférence s’inscrit dans un cycle sur les dites « psychothérapies psychanalytiques », dont j’ai écrit qu’elles n’existent pas. Pourtant je les pratique ; pour moi il s’agit d’analyses. Analyses de face à face, analyses difficiles, analyses où le paramètre du corps s’inscrit dans le cadre. Mon argumentation contre l’intitulé « psychothérapie psychanalytique » – contre le vocable et … Lire la suite

Traumatisme et clivage fonctionnel. Pas de clivage sans collage

La clinique nous confronte à tous les clivages qui existent entre la vivacité des symbolisations, de jeux, des recherches et la lourdeur des activités de désorganisation, de déstructuration, de désymbolisation. Ces clivages sont autant de protections d’urgence contre ces dernières activités qui tendent à paralyser la croissance de la vie psychique. Ces clivages sont les … Lire la suite

Psychanalyse et personnages

Les personnages que je vais évoquer ici se sont présentés à mon esprit, comme en écho silencieux, alors que j’entendais, à travers mon écoute analytique, la souffrance psychique que rencontraient certains jeunes gens attardés dans une adolescence sans fin, confrontés au sexe et à la mort. Don littéraire imprévu, aide venue en tiers associatif, miracle du langage qui saisit la charge pulsionnelle et le traduit en mots. « Les poètes savent mieux que nous » disait Freud.

Le travail psychanalytique

Le travail Psychanalytique
Colloque ouvert de la Société Psychanalytique de Paris
Dialogue entre la Société Psychanalytique de Paris et ses interlocuteurs.
Samedi 23 & dimanche 24 novembre 2002, Maison de l’UNESCO, 125 avenue de Suffren – Paris 7

1- Les motifs du Colloque – Interview d’André Green.
2- Premier dialogue – Le travail psychanalytique et la question de la recherche.
3- Deuxième dialogue – Le travail de la séance.
4- Brève interview de Daniel Widlöcher

©Société Psychanalytique de Paris
Réalisation Marianne Persine
DSI TICE Université Paris Descartes PARIS 5
Roger Frenov

André Green, Parcours

L’ambition de cette interview visait à retracer « le Parcours analytique » d’André Green, depuis ses positions premières jusqu’à celles qui caractérisent aujourd’hui sa conception théorique de la Psychanalyse et sa pratique. Ambition trop vaste pour le temps d’un entretien qui se limite donc à dégager les jalons décisifs de l’évolution d’une pensée toujours en mouvement.

Michel de M’Uzan – Une clinique de la rencontre analytique

Cet entretien illustre l’originalité et la créativité de la pensée de Michel de M’Uzan. Il expose ici sa conception de la rencontre entre patient et analyste, en s’attachant surtout à ce qui se passe « du côté de l’analyste ». Il reprend les différentes notions qu’il a proposées pour décrire cette implication réciproque.

Anthropologie et psychanalyse Malinowski contre Freud

Maître de conférences à l’Université Paris V, l’anthropologue Bertrand Pulman réexamine le travail, les méthodes et les positions de Bronislaw Malinowski, dont l’enquête dans les îles Trobriand aurait invalidé les thèses freudiennes, ou du moins leur universalité. Ces conclusions sont longtemps restées des évidences acquises dans l’enseignement de l’anthropologie, faisant obstacle au dialogue entre analystes … Lire la suite