Société Psychanalytique de Paris

image_pdfimage_print

Catherine Chabert, Maintenant, il faut se quitter

Cet ouvrage passionnant est dédié à la séparation. Celle-ci, bien qu’elle jalonne toute la vie humaine au quotidien, ne va pas de soi. En effet, la capacité de se séparer s’acquiert grâce au déploiement du complexe d’Œdipe aussi bien en aval qu’en amont.

C. Costantino, K. Fejtö, R. Havas (dir), Le symptôme

Cet ouvrage collectif rappelle la conception freudienne du symptôme qui traverse son œuvre comme un fil rouge. Pour Freud, le symptôme névrotique, compromis psychique lié à la conflictualité psychique, est adressé à l’entourage pour y exercer une action.

Quel genre de sexe ?

Il s’agit d’un ouvrage collectif très hétérogène, mais avec un point commun : tous les auteurs font appel à Judith Butler et Gayle Rubin, féministes et lesbiennes mais non psychanalystes. D’emblée, il est important de noter que les théories du genre, réduisant le sexe au genre, sont différentes des études de genre. G. Rubin dénie l’influence … Lire la suite

Cicatrices de la psychose

Cicatrices de la psychose sous la direction de Jacques André

Cet ouvrage collectif traite la question de ce qui reste après un épisode psychotique, c’est-à-dire la cicatrice, et sous quelle forme et nature elle se donne à voir. Dans le domaine de l’art, l’oreille coupée de Vincent van Gogh dans un moment de délire est célèbre, mais ce n’est sûrement pas une cicatrice de guérison.

Sigmund Freud

Que sais-je ? Freud de Jean-Michel Quinodoz

L’auteur a réussi le grand défi de résumer l’œuvre de Freud et ceci dans un langage très clair. Cet ouvrage permet ainsi une introduction aux théories de Freud pour toute personne désirant s’initier à son œuvre. Comme l’auteur nous l’indique, les contributions freudiennes sont toujours vivantes mais peu de personnes, hormis les experts, arrivent en avoir une vue d’ensemble.

L’œuvre d’art : un ailleurs familier

L'œuvre d'art : un ailleurs familier, Quatrième Groupe

Cet ouvrage collectif s’interroge sur l’énigme de l’art, ce qui permet d’approcher des questions fondamentales de la psychanalyse sous un autre angle que celui du traumatisme, ainsi que sur la relation de l’analyste à l’œuvre d’art.

Sabina « la Juive » de Jung

Sabina "la Juive" de Carl Jung, Alain de Mijolla

L’écriture très originale d’Alain de Mijolla rend la lecture de cet ouvrage particulièrement passionnante. En effet, à partir de la correspondance Jung – Spielrein, Jung – Freud, Spielrein – Freud, les souvenirs des parents de Sabina, son journal intime, découvert en 1977, et l’observation médicale, l’auteur trace de façon extrêmement vivante les dix ans de relation de Sabina avec Jung.