Société Psychanalytique de Paris

image_pdfimage_print

Latence, sublimation, adolescence

Le phénomène adolescence prend son départ manifeste de la crise pubertaire – c’est à dire de quelque chose au niveau de l’organisme que je propose de désigner comme un changement de régime pulsionnel. [1] Ici en effet le concept de pulsion – inventé par Freud pour désigner chez l’être humain ces forces intermédiaires entre les énergies du corps et celles de la psyché – est le mieux à même de rendre compte de ce qui se passe lorsqu’un jeune doit intégrer une énergétique pulsionnelle nouvelle (et sexuelle) afin de devenir lui-même ce que Freud désigne comme « un sujet nouveau ».