© Société Psychanalytique de Paris

Trois séances par semaine ?

Auteur(s) :
Mots clés :

Accueil » Débats en psychanalyse
Les volumes des Débats en psychnalyse sont disponibles sur le site des PUF : www.puf.com/Collections/Débats_en_psychanalyse

Trois séances par semaine ?



Trois séances Débats en psychanalyse 2019

Sous la direction
Évelyne Chauvet
Auteurs
André Ciavaldini, René Roussillon, Jacques André, Denys Ribas, Jean-Claude Rolland, Paul Denis, Bernard Golse, Julia Kristeva, Françoise Coblence, Gilbert Diatkine, Bernard Bensidoun, Évelyne Chauvet, Elisabeth Birot, Hélène Suarez-Labat, Laurent Danon-Boileau, Évelyne Toussaint
Accéder à la page de la publication sur le site des PUF
Résumé

L’écart se creuse entre la temporalité accélérée du monde d’aujourd’hui et celle de la psychanalyse marquée par l’a-temporalité de l’inconscient.  Mais sont-elles dissociables du point de vue de notre fonctionnement psychique ? Les psychanalystes doivent interroger les enjeux conscients et inconscients de cet écart quand leur opposition empêche leur conflictualisation.

Vivant dans l’instant, dans l’addiction d’une action-excitation constante, le sujet en est-il altéré dans son rapport au temps psychique, à son monde interne, à ses objets et à leur manque ? La technologie contemporaine encourage-t-elle l’illusion d’une maitrise possible du temps et de l’objet ?

Le hors temps psychique, le refoulé, la nécessaire construction des origines, les traces de l’histoire psychique, des souffrances et des traumatismes précoces, trouvent-ils encore un temps et un lieu psychique pour s’inscrire et s’élaborer ? La résistance à la psychanalyse ne trouve-t-elle pas là, un champ royal où se loger ?

Le temps est-il venu pour la psychanalyse d’éclairer ce nouveau « malaise dans la civilisation » ?

Telles sont les thématiques qui seront interrogées et élaborées par les auteurs de cet ouvrage.

Sommaire

Évelyne Chauvet, secrétaire scientifique de la SPP Introduction : La psychanalyse est-elle de notre temps ?

La psychanalyse et son temps

Denys Ribas Le temps de la psychanalyse
Gilbert Diatkine Trois séances ! Mais pourquoi ?

La psychanalyse et l’impatience des temps qui courent

Jacques André Une cure a-temporelle ?
Bernard Bensidoun L’inquiétant accélération du temps
André Ciavaldini Quand l’excitation fait loi
Bernard Golse La fin d’une analyse d’enfant – Une question révolue à défaut d’être résolue

Perdre l’impatience : le temps sensible

Julia Kristeva Perdre l’impatience : le temps sensible

La cure, son temps, son rythme

Paul Denis Introduction
Élisabeth Birot Entre répétition traumatique et principe de plaisir, le rythme
Évelyne Chauvet La cure et son tempo : l’impatience de bon aloi
Hélène Suarez Labat De l’immédiateté à l’intermédiaire : le temps retrouvé

Art et cure : entre lenteur et fulgurance

Françoise Coblence Art et cure : entre lenteur et fulgurance
Laurent Danon Boileau Entre perte de soi et répétition : l’instant créatif
Jean Claude Rolland Le temps en acte
Évelyne Toussaint Art contemporain et temporalités multiples. Comment s’échapper vers le présent

Réflexions conclusives

René Roussillon Un transfert sur l’environnement ?

Caractéristiques

Lien BSF : Lien vers la notice
Nombre de pages : 176
Code ISBN : 978-2-13-081886-1

Prix : 22€

Lien PUF https://www.puf.com/content/3_séances_par_semaine


Maternités

Auteur(s) :
Mots clés :

Accueil » Débats en psychanalyse
Les volumes des Débats en psychnalyse sont disponibles sur le site des PUF : www.puf.com/Collections/Débats_en_psychanalyse

Maternités



Maternités Débats en psychanalyse 2019

Sous la direction
Hélène Parat et de Sylvain Missonnier
Auteurs
Hélène Parat, Catherine Chabert, Bernard Golse, Sylvain Missonnier, Claire Maurice, Anne Aubert-Godard, Bérengère Beauquier, Nathalie Boige, Diane de Wailly, Marie-Aymée Hays, Marie-Emmanuelle Mériot, Jessica Schulz, Marie-Josée Soubieux, Eva Weil
Accéder à la page de la publication sur le site des PUF
Résumé

La maternité, thématique maintes fois interrogée, est pourtant l’objet d’une puissante idéalisation qui ne permet pas de prendre la mesure de sa complexité. Les auteurs de cet ouvrage explorent dans leurs contributions le paradoxe insistant entre une « Maternité » idéalisée, à l’écart de toute sexualité et les vicissitudes de maternités « humaines, trop humaines » et toujours singulières. Adoption, allaitement, dépression post-partum, deuil périnatal, PMA : le thème de la maternité, dans ses aspects contemporains comme intemporels, est interrogé dans toute sa diversité à travers une réflexion psychanalytique.

Sommaire

Sylvain Missonnier, Hélène Parat Introduction
Anne Aubert-Godard Être enceinte. Un arc-en-ciel au milieu de la tempête
Catherine Chabert L’enfant mort : fantasme ou réalité ?
Hélène Parat Le lait rouge : une fantasmatique des liquides
Nathalie Bolse Maternité et bébé psychosomatique
Sylvain Missonnier Les phobies d’impulsion : la « préoccupation maternelle primaire » revisitée ?
Marie-Aimée Hays La dépression du post-partum précoce : un trouble des communications primitives
Diane de Wially, Bérengère Beauquier, Marie-Josée Soubieux, Jessica Schulz, Marie-Emmanuelle Mériot, Sylvain Missonnier Deuil périnatal. Essai de modélisation métapsychologique
Eva Weil Maternité par procréation médicalement assistée : mais d’où viennent les enfants ?
Bernard Golse La grossesse psychique des parents adoptants
Claire Maurice Lorsque la maternité de l’analyste s’invite dans la cure
Texte historique P.-C. Racamier, avec la collaboration de C. Sens
L. Carretier : La mère et l’enfant dans les psychoses du post-partum
Sylvain Missonnier Bibliographie générale

Caractéristiques

Lien BSF : Lien vers la notice
Nombre de pages : 186
Code ISBN : 978-2-13-078698-6

Prix : 22€

Lien PUF https://www.puf.com/content/3_séances_par_semaine


La pensée. Approche Psychanalytique – septembre 2015

Auteur(s) :
Mots clés :

La pensée. Approche Psychanalytique – septembre 2015



La pensée - Approche psychanalytique - PUF

Sous la direction de
Félicie Nayrou, Michèle Emmanuelli
Auteurs
Alain Gibeault, Bernard Chervet, Bernard Golse, Claude Smadja, Cléopâtre Athanassiou-Popesco, Félicie Nayrou, François Richard, Jean-Louis Baldacci, Marilia Ainsenstein, Michèle Emmanuelli
Résumé

Comment penser la pensée ?

Freud n’a pas élaboré de théorie générale sur la pensée et pourtant ce concept court tout au long de son œuvre. Ses travaux comme ceux de ses successeurs se réfèrent à cette question en la rapportant explicitement ou implicitement à tous les mouvements psychiques.

L’ouvrage reprend les aspects essentiels de la théorie analytique sur la pensée et sur les processus à l’œuvre, à partir des approches théorico-cliniques majeures. Cette réflexion qui ne vise pas l’unification des conceptions, ouvre un large champ qui éclaire la complexité de la thématique – la pensée ne se pense pas d’un seul bloc !

Ces travaux portent tant sur la genèse de la pensée – à partir de son ancrage dans le corps et de sa dynamique tout à la fois liée au pulsionnel et prise dans la quête de l’objet – que sur son cadre, sur ses formes et sur ses destins. La question de l’origine des troubles du penser est posée par rapport au continuum processus normal/processus pathologique, ce qui marque la place importante de l’expérience de la cure dans cette réflexion. C’est dans cette logique que se trouve questionnée l’articulation de la pensée avec le langage, la symbolisation et la sublimation. 

Sommaire

Michèle Emmanuelli et Félicie Nayrou
Les processus de pensée

 

Bernard Chervet
Penser la pensée humaine avec Freud

 

Marilia Aisenstein
Psychisation du corps, Incarnation de la pensée

 

Cléopâtre Athanassiou-Popesco
Le rôle de l’objet dans la constitution de la pensée chez W. R. Bion

 

Bernard Golse
Sensorialité, enveloppes et signifiants primordiaux

 

Michèle Emmanuelli
Dynamique de la pensée à l’adolescence

 

Claude Smadja
L’apport de la théorie psychosomatique au processus de pensée

 

François Richard
La pensée du psychanalyste dans la cure : le travail avec les états limites

 

Alain Gibeault
Symbolisation et psychose, Réflexions sur penser, délirer et rêver

 

Jean-Louis Baldacci
Sublimation et processus de pensée

 

Article historique

W. R. Bion
Attaques contre la liaison
Michèle Emmanuelli

Bibliographie Générale

Lien PUF https://www.puf.com/content/3_séances_par_semaine


Le bébé en psychanalyse – Janvier 2014

Auteur(s) :
Mots clés :

Résumé

Où en est la psychanalyse sur la question du bébé ? Mesurer l’évolution des perspectives psychanalytiques autour du bébé, apprécier les points de contradiction entre corpus théoriques et pratiques thérapeutiques, définir l’apport de la confrontation à d’autres champs théoriques qui portent sur le même domaine : telle est l’ambition de ce livre.

Il comprend trois sections. La première est consacrée aux enjeux métapsychologiques de la clinique du bébé, la deuxième à ce qu’il en est des modalités de prise en charge du bébé et sa famille (et notamment du rôle du père), la troisième, enfin, aux récentes découvertes scientifiques en matière d’observation du nouveau-né et au dialogue nécessaire entre neurosciences, psychologie du développement et psychanalyse.

Sommaire

Myriam Boubli et Laurent Danon-Boileau – Le nouveau bébé de la psychanalyse ?

I – Enjeux métapsychologiques de la clinique du bébé

Esther Bick – Notes sur l’observation des bébés dans la formation des psychanalystes

Myriam Boubli, Maurice Despinoy – Développement psychique du bébé. Des sensations aux représentations

Denys Ribas – L’image du bébé dans l’histoire des théories psychanalytiques. Avant de faire, être. Avant d’être, être investi

Alberto Konicheckis, Julianna Vamos – Être en mouvement. Les fonctions psychiques du mouvement éclairées par les enfants de l’Institut Pikler-Lóczy

Sylvain Missonnier – Généalogie périnatale de la succion. Esquisse pour une révision de la théorie de l’étayage et du narcissisme primaire

 

II – Modalité des prises en charge du bébé et de sa famille 

Bernard Golse – Les psychothérapies conjointes parent(s)-bébé. Vers une métapsychologie de la triade et une topique intersubjective ?

Jacques Angelergues – Peut-on parler de processus psychanalytique dans les consultations parents-bébé ?

Françoise Moggio – La place du père dans la clinique du bébé

 

III – Dialogue avec les neurosciences et la psychologie du développement

Joëlle Rochette-Guglielmi – Le bébé du nouveau « désordre » épistémique. Entre psychanalyse, développement et neurosciences

Colwyn Trevarthen –La socialité joyeuse du nouveau-né telle qu’on l’observe et ce qu’elle enseigne

Laurent Danon-Boileau – La socialité du bébé selon Colwyn Trevarthen et ce qu’elle éclaire de la problématique des origines de la symbolisation

René Roussillon – Quelques préalables épistémologiques du dialogue psychanalyse/psychologie du développement

Myriam Boubli et Laurent Danon-Boileau – Bibliographie générale

Laurent Danon-Boileau, directeur des « Monographies et Débats de Psychanalyse »

Lien PUF https://www.puf.com/content/3_séances_par_semaine


La psychanalyse et la réflexivité

Auteur(s) :
Mots clés :

Lien PUF https://www.puf.com/content/3_séances_par_semaine


L’être bébé

Auteur(s) :
Mots clés :

C’est à partir de textes de plusieurs conférences ou de publications que Bernard Golse nous entraîne dans des réflexions sur ce qu’est pour lui « L’être bébé ».

Après avoir fait un tour d’horizon sur ce qui, depuis quelques années, a constitué l’essentiel des recherches en psychiatrie du bébé, psychanalyse et psychiatrie périnatale, il nous donne largement son point de vue de psychanalyste et pédopsychiatre, dirigeant depuis de nombreuses années un service renommé.

B. Golse ne se contente pas d’informer, il prend partie dans le vif débat qui oppose les tenants d’une psychanalyse et d’une psychiatrie périnatale et leurs opposants.

Après avoir affirmé qu’il considère l’étude du bébé comme « l’exploration d’un monde nouveau », B. Golse partage avec d’autres auteurs la conviction que le corps de celui-ci est » la voie royale » d’accès aux processus de « psychisation ». Un développement sur les acquis de la psychiatrie du bébé fait suite à ce constat. Il parle d’une » révolution » dans la façon de penser le bébé.

Il consacre une première partie de son livre à tracer un chemin entre la psychanalyse, la théorie de l’attachement et la phénoménologie par rapport au bébé, posant la question de savoir s’il peut y avoir « une psychanalyse du bébé qui ne soit pas phénoménologique » ! Ceci étant posé, il peut dans une deuxième partie, s’intéresser aux problématiques actuelles à propos du bébé. Le bébé sait-il penser, c’est-à-dire a-t-il la possibilité de « cocréer le monde avec la mère », de jouer, de « co-construire les affects », de transférer ? L’auteur aborde la question des différents types de thérapies conjointes parent(s)-bébé et celle, sujet à controverse, de l’observation directe. Puis, la question du père intervient, qu’il envisage sous l’angle du processus. Il parcourt ensuite les données actuelles de la psychopathologie du bébé et singulièrement ce qui concerne l’autisme infantile. Dans une troisième partie, il aborde la question de la musique, langages et transmissions, nous exposant aussi la très intéressante recherche PILE mise en route dans son service et qui concerne les précurseurs corporels et interactifs de l’accès au langage verbal.

Son véritable plaidoyer pour l’approche psychanalytique des bébés rejoint ceux pour qui celle-ci permet un élargissement de l’action psychanalytique vers des « horizons théorico-cliniques nouveaux ».

B. Golse jette aussi les bases, grâce aux recherches actuelles sur les précurseurs du langage verbal, d’un néo-structuralisme, structuralisme des processus dynamiques, précise-t-il.

C’est un « Être bébé » envisagé sous des angles multiples auquel nous invite B. Golse. Les protagonistes qui travaillent auprès des bébés trouveront dans ce livre de nombreux sujets de réflexion, de même que les psychanalystes d’adultes qui s’intéressent au bébé réel aussi bien qu’au bébé reconstruit dans l’après-coup.

Lien PUF https://www.puf.com/content/3_séances_par_semaine

page 1 | 1

https://www.spp.asso.fr/livre_auteur/bernard-golse/