Société Psychanalytique de Paris

ETAP – Séduction, suggestion et interprétation au psychodrame. Paris, 2020.

ETAP – Séduction, suggestion et interprétation au psychodrame. Paris, 2020.

Créée en 1984 par Nadine Amar, Gérard Bayle et Isaac Salem, voilà 35 ans que ETAP (Études et traitements analytiques par le psychodrame) poursuit trois objectifs : a) ettre en place des psychodrames analytiques individuels et en groupe destinés à des enfants des adolescents et des adultes, b) rganiser une formation au psychodrame psychanalytique, c) romouvoir une recherche clinique et théorique en organisant des conférences et des colloques.

Ce livre réunit dans une première partie les exposés du colloque qui s’est tenu le 24 novembre 2018 et dans une deuxième partie les textes des conférences sur le thème « Séduction, suggestion et interprétation au psychodrame » de l’année 2018.

Le psychodrame psychanalytique a-t-il renoncé aux fondamentaux de la psychanalyse, risquant d’exposer aux dangers de la suggestion et de la séduction par les propositions de scènes et la visualisation des corps ? Autrement dit, la modification du dispositif se confondrait-elle avec une modification de la méthode, passant de la technique « per via di levare » à celle « per via di porre » ?

C’est pourtant bien par le renoncement à la théorie de la séduction pour celle du fantasme et à la suggestion pour la libre association que Freud a fondé la psychanalyse. Et c’est à partir de l’écoute du fantasme, révélé par la libre association du patient, que peut venir l’interprétation. Car, comme toute méthode analytique, le psychodrame fait appel à l’interprétation. Celle-ci repose sur deux modalités différentes mais étroitement intriquées : le jeu des acteurs et l’interprétation par le meneur de jeu sur lequel se rassemble le transfert diffracté et fragmenté sur les différents acteurs. Celle-ci se fait par l’introduction d’acteurs dans la scène et par l’arrêt de la scène à un moment significatif. En dehors du jeu, elle est faite verbalement. Peut-on s’appuyer sur cela pour affirmer que le psychodrame reste bien une méthode psychanalytique ?

Textes de : CLARISSE BARUCH, ELISABETH BIROT, CATHERINE CHABERT, EMMANUELLE CHERVET CHRISTOPHE FERVEUR, JEAN-FRANÇOIS GOUIN, GABRIELLE MITRANI, ALEXANDRE MOREL CAROLINE NAHON, ISAAC SALEM, MONIQUE SELZ