© Société Psychanalytique de Paris

Pascal Roman, Art Brut et psychanalyse. Une Exploration du processus de création

Auteur(s) : Simone Korff-Sausse
Mots clés :

C’est un petit livre, très court, mais qui traite un sujet très pointu, celui des croisements entre Art Brut et psychanalyse. L’auteur Pascal Roman, psychologue, psychothérapeute, professeur de psychologie clinique, psychopathologie et psychanalyse à l’université de Lausanne, étudie les apports mutuels entre la psychanalyse et cette forme artistique particulière de l’Art Brut, qui constitue pour lui un véritable laboratoire de la vie psychique. Le livre est nourri par de nombreuses rencontres et collaborations entre l’auteur et les chercheurs de la Collection de l’Art Brut du Musée de Lausanne (créée par Dubuffet), qui favorise actuellement les recherches transversales et pluridisciplinaires.

L’originalité de l’auteur est d’aborder l’Art Brut avec les outils psychanalytiques, ce qui s’avère une approche très intéressante pour connaître les processus psychiques qui sont à l’œuvre chez ces artistes, mais aussi les processus de la création artistique d’une manière plus générale. « Le projet serait alors de concevoir non pas une psychanalyse de l’art, mais une psychanalyse avec l’art ».

S’appuyant sur des références psychanalytiques classiques – Freud, Didier Anzieu, Winnicott, De M’Uzan, René Roussillon – l’auteur montre que l’Art Brut ouvre une voie d’exploration féconde de la vie psychique et qu’il introduit un nouveau paradigme pour une approche du processus de création. Dans la deuxième partie du livre, Pascal Roman évoque de nombreux artistes dont les œuvres illustrent les processus de symbolisation, à travers trois thématiques, qui sont le travail du deuil, le travail du rêve et le travail  du  jeu.

Pour les psychanalystes, ces artistes, ignorants du monde culturel et indifférents au destin de leur œuvre ainsi qu’à la reconnaissance sociale, mais porteurs de potentialités artistiques insoupçonnées, posent une question paradoxale. Alors qu’ils tendent à évacuer la subjectivité, créant une oeuvre « hors-subjectivité », on peut « penser néanmoins que le processus de la création puisse constituer, de par l’offre intersubjective qu’elle contient, une occasion de relance de la subjectivation ».

L’ouvrage de Pascal Roman, « Art Brut et psychanalyse. Une Exploration du processus de création », est une belle contribution aux travaux de plus en plus importants sur l’Art brut, qui fait l’objet, à l’heure actuelle, d’un engouement inattendu et d’une reconnaissance dans l’histoire de l‘art, après avoir été exclu du monde de l’art et de l’histoire de l’art pendant longtemps, depuis ses débuts à la fin du 19ème siècle.

Simone Korff Sausse

page 1 | 1

https://www.spp.asso.fr/publication_cdl/pascal-roman-art-brut-et-psychanalyse-une-exploration-du-processus-de-creation/