Société Psychanalytique de Paris

image_pdfimage_print

Histoire générale de la psychanalyse en France

OUVRAGES BARANDE, Ilse et BARANDE, Robert (1975), Histoire de la psychanalyse en France, Toulouse : Privat. (Regard) BOLZINGER, André (1999), La réception de Freud en France : avant 1900, Paris : L’Harmattan. (Psychanalyse et civilisations) CHEMOUNI, Jacquy (1991), Histoire de la psychanalyse en France, Paris : Presses Universitaires de France. (Que sais-je ?) CHILAND, Colette … Lire la suite

Brève histoire de la Société Psychanalytique de Paris

Revenir à la page Outils   Thierry Bokanowski L’histoire de la Société Psychanalytique de Paris est intimement liée au développement du mouvement psychanalytique en France. On peut schématiquement distinguer quatre périodes qui ont marqué, de sa création à nos jours, son évolution. Une période préhistorique ; Une seconde période qui s’étend de la création de la … Lire la suite

Sándor Ferenczi, par Thierry Bokanowski

Revenir à la page Outils Contemporain de Sigmund Freud (1856-1939), dont il sut être, de manière successive, le disciple, le patient, l’ami et le confident, Sándor Ferenczi (1873-1933), médecin hongrois installé à Budapest, a non seulement été un analyste prestigieux, mais aussi un des tenants les plus exceptionnels de la doctrine freudienne. Esprit profondément créatif … Lire la suite

Quelques éléments de bibliographie sur l’histoire de la psychanalyse en France

Revenir à la page Outils Sigmund Freud et Romain Rolland : correspondance 1923-1936 : de la sensation océanique au “Trouble du souvenir sur l’Acropole” (1993), Henri et Madeleine Vermorel,PUF,p657 À propos d’un éventuel statut du Psychanalyste, Bulletin de la société Psychanalytique de Paris, Décembre 1989, 16, 121 p. Accerboni Anna Maria et coll., La donna e … Lire la suite

Accueil de la psychanalyse avant 1914

Nul doute que l’histoire du mouvement psychanalytique en France ne se fût écoulée beaucoup plus fluidement si le professeur Sigmund Freud n’avait pas existé !De la psychanalyse, il était à la rigueur possible de s’accommoder, mais de lui et de ses écrits… Entendons bien : sous le mot de « psycho-analyse », puis de « psychanalyse », on a pu, on peut encore – on ne s’en est jamais privé -, présenter presque n’importe quoi, tandis que l’oeuvre de ce diable d’homme persiste avec ses exigences et continue de bousculer les compromis conjoncturels. Malgré quatre-vingts ans de ruses nationales aux formes les plus diverses, le problème reste entier : comment s’en débarrasser ?

Marie Bonaparte et la création de la SPP

Revenir à la page Outils Mais l’histoire bouge. En avril 1925, René Laforgue a passé une soirée avec Otto Rank chez une certaine princesse Georges de Grèce et lui a fortement conseillé de suivre une analyse chez Freud, ce qu’elle va entreprendre à l’automne. Lors du Congrès international de Psychanalyse, au mois de septembre suivant, … Lire la suite

La marche vers la scission

Revenir à la page Outils Face à cette opposition, Nacht et son comité démissionnent à nouveau. Lacan se présente alors comme directeur provisoire. Elu au deuxième tour par 9 voix contre 8 et 1 bulletin blanc, il ne conserve de l’ancien comité qu’Henri Sauguet au poste de secrétaire administratif. Devant les chiffres de ce résultat, … Lire la suite

L’éclatement de la SFP et la naissance de l’APF

Revenir à la page Outils À la fin de l’année 1963 certains n’imaginent pas cet avenir et croient pouvoir encore sauver la moribonde SFP C’est le cas de Juliette Favez-Boutonier qui, après la démission du Bureau désavoué de Leclaire, accepte d’en reprendre la présidence, avec Berge et Lagache comme vice-présidents, Granoff comme secrétaire général, Lang … Lire la suite